Un grand bol d’air

Cécile Corbel. « Enfant du Vent » (Polydor)

Cécile Corbel sous les dessins d’Andrea Kiss. Photo Bran Music

Cécile Corbel sous les dessins d’Andrea Kiss. Photo Bran Music

Un vent nouveau venu des terres celtiques et de plus loin encore souffle par la voix et la musique de Cécile Corbel. Son dernier recueil de chansons, « Enfant du Vent », forme une bouffée d’airs joyeux, entre titres originaux, reprises de comptines, chants traditionnels et autres glanés par delà les océans. Jusqu’au Québec et au Japon d'où la harpiste a ramené « Mon voisin Totoro » qu’elle a confié aux enfants de la chorale Anima. Les amateurs du film d'animation du même nom apprécieront. Le clin d'œil n’est d'ailleurs pas incongru au milieu des musiques de Bretagne et d’Irlande quand on sait que Cécile Corbel entretient des liens très forts avec les studios Ghibli pour lesquels elle avait signé la bande originale d’« Arrietty, le petit monde des chapardeurs » en 2010.

D’outre-Atlantique, c’est « V’la l’bon vent » en duo avec Natasha St Pier qui secoue avec ses cordes et ses percussions haletantes. 

Avec la complicité de Simon Caby, son partenaire en amour, sur scène et en studio, la maman troubadour d’un petit Joseph de trois ans a voulu lui offrir un disque virevoltant, gai et émouvant. Elle au chant, à la harpe et aux percussions ; lui aux guitares, dans les chœurs, à la basse, au piano et à l’harmonium, entourés d’un orchestre de cordes, de flûtes et de sifflets, ils cosignent pas moins de dix-neuf chansons. De quoi combler leur petit et tous ceux qui vont se laisser tenter par l’aventure sonore assortie d’un livret lui aussi somptueux, illustré et mis en couleur par Andrea Kiss.