Articles avec le tag Lizzo
La joie de vivre selon Lizzo

Lizzo, qui a collaboré avec Prince, joue de la flûte traversière, chante le blues, la soul et le rap, a publié au printemps un album idéal pour ces jours torrides.

Lizzo, qui est passée à l’école de Prince, excelle comme lui en tout. Photo Luke GILFORD

Lizzo, qui est passée à l’école de Prince, excelle comme lui en tout. Photo Luke GILFORD

Lizzo. « Cuz I Love You » (Warner Music)

L’été revient et avec l’envie grande d’affronter les températures qui grimpent dans le plus simple appareil. Lizzo, dont la voix torride ajoute à la moiteur ambiante, n’a pas attendu pour se mettre à nu. Sorti en avril, son dernier album, « Cuz I Love You », la montre en tenue d’Eve. L’Américaine fait ainsi fi du qu’en-dira-t-on en revendiquant des rondeurs belles comme celles d’une sculpture de Botero.

Lizzo impressionne d’un bout à l’autre de ce disque de RnB foisonnant. Elle chante la soul aussi bien qu’elle rappe. Et joue de la flûte traversière avec la même virtuosité. Sur scène et sur les plateaux de télévision, la jeune femme s’amuse d’ailleurs avec malice de ce mariage incongru entre cet instrument classique qu’elle maîtrise à merveille et l’exubérance de son style.

La plupart des chansons de Lizzo sont des hymnes à la joie, seule (« Like A Girl ») ou entre copines (« Juice »), d’autres sont de vrais crève-cœurs où sa voix déchirante alterne entre blues et gospel (« Cuz I Love You », « Jerome », langoureux comme un slow dans la lumière d’une boule à facettes). Passé les moments d’émotion, elle relance allegro la machine, avec la complicité de Missy Elliott sur « Tempo » et son rythme haletant.

Depuis ses débuts en 2013, la native de Houston, qui est passée par Minneapolis et les studios de Prince (dont on retrouve dans ce disque quelques-uns des gimmicks), vit chacun de ses albums comme une thérapie pour se construire, s’accepter et se faire accepter. « Je suis fière de savoir que ce que j’incarne fait écho chez plein de gens différents, ceux issus du mouvement « body positivisme » , les féministes, les femmes noires, la communauté LGBT », dit-elle. Tout va bien, alors ? Disons que ça va mieux à l’écoute de Lizzo.