Articles avec le tag The Divine Comedy
A la mode des années 80

The Divine Comedy. « Office Politics » (Pias)

Neil Hannon, « démodé », sur la pochette de son nouveau disque. Photo Ben MEADOWS

Neil Hannon, « démodé », sur la pochette de son nouveau disque. Photo Ben MEADOWS

En convoquant des machines électroniques sur son dernier album, « Office Politics », Neil Hannon (plus connu sous le nom de The Divine Comedy) n’a pas cédé aux sirènes de la modernité. Mais flirte plus avec la pop synthétique d’Ultravox des années 80 qu’avec l'électro de Daft Punk des années 2000. Et c’est heureux, car ce disque est un délice qui, tel une guimauve, s’étire en longueur pour prendre la forme d’un double album de seize titres. « Depuis mes débuts (en 1990, ndlr), j'ai toujours gardé cette idée en tête de faire un jour un double album, un objet long, étrange. C’est de la nostalgie pure. Cette idée est vraiment démodée, mais moi-même je me sens démodé », dit l’artiste.

Décidé donc à ne pas lutter pour paraître plus jeune qu’il n’est (49 ans), Neil Hannon pose sur la pochette de son disque sur fond d’open-space d’un autre âge, le cou serré par un gros nœud de cravate ; et chante « Absolutely Obsolete » (« Complètement obsolète »).

En fin chroniqueur du temps qui passe, il émeut avec l’histoire en trois minutes et quarante-cinq secondes de « Norman & Norma », entre voyage de noces à Majorque, pina colada, fins de mois difficiles et l’ennui qui pointe après que leurs trois filles, Nadia, Neira et Neive, ont quitté le cocon familial… Avant un retour de flamme amoureux inespéré à la faveur de la reconstitution de la bataille d’Hastings en 1066 entre… « Normans et Saxons ». Un chef d’œuvre de romantisme et d’exubérance.

« A Feather In Your Cap » (« Une plume dans ton chapeau ») est encore une chanson déchirante quand elle évoque l’adieu blessé de l’auteur à une ancienne maîtresse qui ne l’a pas vu comme autre chose qu’un trophée sur le tableau de chasse de ses conquêtes.