Articles avec le tag Vendée
Les vacances jour #18 : C'est chouette la Vendée

Aujourd’hui (1er août) nous avons vu : 
- Un ponton de plus de 350 m s’avançant dans la mer à Saint-Jean-de-Monts (Clément a compté les enjambées),
- Un grimpeur sur le plat,
- Des touristes, mais sans plus,
- Des coureurs, comme nous, visiblement ravis de rouler le long des plages,
- Des parasols, des épuisettes, des ballons et une fille avec un chapeau de paille qui passait par là.

PS : Les plus attentifs (ou les bilingues !) auront remarqué que la date du billet et la date réelle ne correspondent pas. Question pratique.

Mise à jour : Les pendules ont été remises à l'heure le 14 août.

Le Vendée Globe près du radiateur
Capture d’écran 2012-11-18 à 10.34.26.png

C’est une occupation épatante pour les saisons froides : participer au Vendée Globe entre amis sur Virtual Regatta, calé sur son siège devant l’ordinateur, un radiateur pas loin. Un gars comme moi qu’a le mal de mer même en pédalo n’en demandait pas tant. Mon drame, car il y en a un, c’est d’avoir trop attendu avant de prendre le départ. Résultat, je pointe à 128 083e place, quand d’autres solitaires de mes camarades voguent loin devant.

Qu’on le croit ou pas : je mesure désormais l’importance d’un foc sur un spi, et réciproquement ! Ce dimanche matin pluvieux à Angers, j’évolue vers les îles du Cap Vert, cap à 163°, force de vent 14,6 Nds, vitesse 14,2 Nds, 126° bâbord.

Au septième jour, je ne me lasse pas de consulter la progression de ma coque toutes les 2-3 heures. Je ne dis pas que dans deux mois et demi, il en sera encore ainsi. Mais pour l’heure, ça me botte !

Virtual Regatta est un jeu gratuit, mais qui offre aussi une foultitude d’options payantes : des voiles pro, des instruments de navigation automatique, des balises pour changer de cap automatiquement en fonction des vents prévus. A voir leur efficacité à la barre, quelque chose me dit que quelques uns de mes compagnons de jeu ont déjà investi.

Quant à moi, je propose une souscription à d’éventuels sponsors. Les paiements par Paypal sont acceptés. Pour de plus amples informations, me contacter !

J’oubliais le nom de mon bateau : SEB ACE.

Les skippers vont larguer la marée humaine

Sur les pontons. Photo de Rémy Artiges aux Sables-d’Olonne pour Libération.

Le 10-11-12 à 13:02

, les skippers du Vendée Globe auront quitté les pontons des Sables-d’Olonne (Vendée) et les grandes marées humaines pour trois mois de mer en solitaire et sans assistance autour du monde. Pas sûr qu’ils regrettent l’effort qu’ils ont dû fournir pour sourire aux dizaines de curieux qui ont défilé à pas lent devant leurs coques amarrées.

Que faut-il penser de ce culte de la gratuité qui entraîne avec lui quantité de badauds, confirmant l’adage “la foule attire la foule” ? Du côté de l’organisateur, on se gargarise, à longueur de courriers électroniques, des records de fréquention qui explosent : 

Le nombre de visiteurs atteindra cette année le million à sa fermeture le 11 novembre au soir, sans compter l’affluence totale du jour du départ”.

Faut-il le croire quand plus loin il écrit : ”

Plus que jamais, cette politique d’ouverture totale et gratuite est récompensée, ainsi que la disponibilité des skippers qui jouent parfaitement le jeu avec les milliers de personnes qui ont patienté pour les approcher”

 ? La photo publiée par Libération ce vendredi matin peut laisser penser que non, un navigateur qui doit se concentrer sur sa course n’est pas forcé d’apprécier ce flot continu et il faut bien le dire cauchemardesque.